øûLe PithiveraisEvènementsHistoire localeCartes postalesGénéalogieBibliographie

Etymologie & toponymie

 

Origine et apparition des noms

Etymologie des noms des VILLAGES

Toponymie des LIEUX-DITS

 >>> Agrandir - cliquez sur la carte
Lieux-dits de la commune
Carte JPh. BOILLET


ETYMOLOGIE DES NOMS DES VILLAGES

Césarville

Origine 1- Nom d'origine germanique Serard. Il s'agirait du "domaine de Sérard" dans sa forme primitive. Serardivilla en 1152. Le domaine s'appellera ensuite Serarville puis transformation de Serar en Cesar (et Cezar)

Origine 2- SENARDI VILLA ou SENARDUS vers 820 ; relevé dans l'ouvrage "Dénombrement des manses, des serfs et des revenus de l'abbaye de Saint-Germain des Prés sous le règne de Charlemagne", rédigé au temps de l'Abbé Irminon.

En novembre 1103, le Pape Pascal II rappelle l'autorité de l'abbaye de Cluny sur celle de Vézelay et énumère les biens de l'abbaye de Vézelay : Ecclesiam SENARDI VILLA.

Dossainville

Origine 1- Nom d'une femme germanique Dal-sind et du latin villa (domaine).

Origine 2- Le 15 novembre 1157, le Pape Adrien IV énumère les terres et dix neuf églises qui dépendent de l'abbaye Sainte-Colombe de Sens : Ecclesiam DOSAVILLA.

Dauxeinvilla en 1350. Dauceinvilla en 1369. d'Aussainville en 1408. Dossinville en 1591 (Epitaphe de Lancelot de LA TAILLE dans l'église).

Bléville

Le hameau de Bléville vient du domaine de Bello ou Beloti , nom d'homme germanique ? puis Bellovilla ou Belotivilla ; attesté par des monnaies mérovingiennes et du latin villa (domaine).

Folleville

Origine inconnue à ce jour. Folleville est peut-être à l'origine le nom d'une femme germanique Folla (nom d'une déesse) et du latin villa (domaine).

Cette dernière explication est improbable mais elle doit être citée : "domaine dont la construction et l'acquisition ont été coûteuses, inutiles et même ruineuses, en un mot, une folie".

Formarville

Le hameau de Formarville trouverait son origine dans Frotmarus, nom d'homme germanique. Marus étant un adjectif germanique latinisé signifiant "noble, illustre".

Viévy

Le hameau de "Viévy" est mentionné dans le cartulaire de Sainte-Croix à Orléans (page 327) où l'on relève à propos de Viévy "VETERI - VICO 1234" : signifie vieux village.

Le 3 mai 1481, Louis XI écrit une lettre à la République de Florence lors de son passage à VIAVI.

 


TOPONYMIE DES LIEUX-DITS

Commune de
CESARVILLE-DOSSAINVILLE

Bois de Viévy (le) .
Buisson (le) Lieu inculte. Voir aussi le lieu-dit "Les Genièvres".
Buttées (les) Dispositions en formes de buttes ?
Capitainerie (la) Le lieu correspond à la limite d'anciens territoires fonciers. Peut être aussi à un lieu de passage gardé.
Chignarville Ferme aujourd'hui disparue sur la commune d'Engenville. Il reste un puits enfoui.
Climat de la Grosse Pierre Cru, vignoble donnant des récoltes remarquables. Terrain incliné ; pierre ou roche affleurante.
Climat du Pendant Cru, vignoble donnant des récoltes remarquables. Terrain incliné.
Croc Aux Lièvres (le) Champs en "rideau", caractérisé par la découpe de parcelles en éventail.Trois orthographes différentes sur les plans cadastraux.
Crocs Aux Lièvres (le) idem
Crot Aux Lièvres (le) idem
Croix des Ours (la) Ancienne croix, aujourd'hui disparue, sur le chemin de pélerinage de Chartres à Sens [Elle figurait sur les plans du cadastre napoléonien].
Croix Poissée (la) Emplacement d'une croix vers le chemin de Chartres. Probablement ancien lieu de procession pour les habitants de Césarville [on dit aussi Coix Buissée]
Dix-Huit (les) Parcelle de dix-huit arpents.
Enclos (les) ?? Entre Bléville et Viévy. Les grands élevages de moutons nécessitaient des parcs clos.
Entre les Deux Chemins Chemins de Folleville et d'Audeville.
Fontaine (la) Selon les anciens, il existait une fontaine à cet endroit.
Fuseau (le) Parcelle de forme allongée.
Gamonville Hameau ou ferme aujourd'hui disparu.
Genièvres (les) Lieu inculte. Près du lieu-dit "le Buisson".
Gibecière (la) ?? Un lieu où l'on pouvait remplir sa gibecière. Au 13ème siècle - adj. substantivité, fém. de gibecier, dér. de gibiez.
Grainetière .
Grande Pièce (la) Grande parcelle de terre.
Grande Vigne (la) Témoignage de la présence de vignes sur un terrain légèrement pentu et orienté au Sud.
Grosse Pierre (la) ?? Pierre ou roche affleurante.
Haie Michel (la) Haie bordant la route de Cognepuits.
Hauts de Viévy (les) Il s'agit de la partie haute des Bois de Viévy
Hauts d'Emerville (les) .
Lézards (les) .
Molières (les) Parties de terres molles.
Moulin de Viévy (le) Emplacement de l'ancien moulin (ou tour fortifiée?), aujourd'hui démoli, que les anciens du village ont connu. Il reste quelques cartes postales anciennes
Orme de l'Homme Mort (l')

Lieu où une butte tumulaire (sépulture de 5000 à 3000 ans av. J-C) a été arasées. Un homme en armure y aurait été relevé.

Une croix en fer forgé (aujourd'hui en dépôt dans le cimetière de Dossainville) marquait la croisée du chemin de pélerinage de Chartres à Sens.

Ouches de Folleville (les) Très bonne terre proche du village ; souvent un verger à tenant au village.
Paradis (le) C’est le séjour des élus : une nécropole chrétienne du haut Moyen-Age
Pendant (le) .
Pendants (les) .
Petit Canton (le) Au 18ème siècle - Petit territoire.
Placard (le) .
Placards (les) .
Poteau (le) Très probablement "poteau-frontière", limite du domaine de Dossainville. Correspond également à la limite entre deux territoires celtes : les Carnutes et les Senons.
Quarantes (les) Ancienne parcelle de quarante arpents.
Quatorze de Cognepuits (les) Ancienne parcelle de quatorze arpents.
Remise des Cinq Arbres (la) Petit bois servant aussi de retraite pour le gibier.
Remise des Cinq Arpents (la) Petit bois servant aussi d'abri pour le gibier.
Arpents : du gaulois "arepennis". Ancienne mesure agraire divisée en 100 perches et variable suivant les localités (de 35 à 50 ares).
Remise des Dix (la) Au 17ème siècle - Bois réduits servant d'abri pour le gibier.
Remise des Vingt-Cinq (la) Petit bois servant aussi d'abri pour le gibier.
Remise du Moulin Brûlé (la) Petit bois. Emplacement d'un ancien moulin de bois ; autrefois nombreux dans la région. Une meule en grès a été retrouvée sur les lieux.
Sauvageon (le) Lieu ou de jeunes arbres ont poussé sans avoir été cultivés.
Sentier d'Audeville (le) Ancien sentier reliant Césarville à Audeville.
Sentier des Vignes (le) Présence certaine de vignes anciennes.
Trente du Chemin de Chartres (les) Au bord de la voie romaine de Chartres à Sens. Des fouilles ont pu nous faire découvrir un axe de circulation qui paraissait important à l'époque. La voie est composée de dalles de pierres.
Trente-Cinq (les) Ancienne parcelle de trente cinq arpents.
Vallée de Cognepuits La "vallée de Cognepuits" est une vallée sèche qui se poursuit vers Viévy et se prolonge jusqu'à Orveau-Bellesauve. Elle devient alors la "vallée Péronne" puis "vallée Renaudin".
Vallée de Viévy Voir aussi "Vallée de Cognepuits".
Vignettes (les) Petites parcelles de vignes.
Vingt de Bléville (les) Ancienne parcelle de vingt arpents.
Vingt-Deux (les) 1 Ancienne parcelle de vingt-deux arpents.
Vingt-Deux (les) 2 Ancienne parcelle de vingt-deux arpents.
Vitrière (la) ?? Probablement une ancienne carrière. Fer aplati en verges carrées (Littré)
Volant (le) Parcelles de terre disposées en cercle. [Au 14ème siècle - substantif : "aile de moulin à vent"].